Le SMIC ou Salaire Minimum de croissance

Un très grand nombre de salariés sont douteux lorsqu’il est question de salaire. Personne n’est certain de percevoir le salaire correspondant à sa situation professionnelle. C’est pour cette raison qu’a été inventé le SMIC. Il permet aux travailleurs d’avoir une idée claire du salaire qu’il doit percevoir.

Le SMIC : Définition

Le SMIC ou salaire minimum de croissance est le salaire horaire minimum que devra percevoir un travailleur selon la loi. Il s’agit donc d’une référence à la rémunération minimale légale d’un salarié. Le SMIC s’applique à tous ceux qui travaillent sous le régime de salarié, qu’il reçoive un salaire fixe et régulier, des commissions par production ou des pourboires. En outre, certains travailleurs peuvent faire l’objet d’une exception en ce qui concerne le SMIC. Ceux qui sont mineurs, donc âgés de moins de 18 ans, ou ceux qui sont encore en période d’apprentissage dans leur travail ne reçoivent pas obligatoire une rémunération correspondant au SMIC.

Le SMIC : quelle est sa valeur ?

Comme le SMIC sert de référence au salaire minimum que doit avoir un salarié, sa valeur est bien évidemment précise. Cependant, cette valeur peut différer selon la situation de chaque travailleur et de la boîte dans laquelle il travaille. En effet, chaque entreprise paie à l’État différentes cotisations selon son statut juridique et dépendant du nombre de salariés qu’il emploie. La valeur brute par heure du SMIC est d’environ 10 €. Si les cotisations salariales sont enlevées, ce montant baisse à environ 9 €. Pour un compte mensuel, la valeur brute du SMIC est d’environ 1 500 € et sa valeur nette de 1 150 €. Par an, la valeur approximative du SMIC est de 18 000 € et sa valeur nette de 14 220 €. A préciser que ces valeurs varient selon le pays.

Comment faire le calcul du SMIC ?

Pour sortir du doute, vous pouvez très bien calculer la différence entre votre salaire et le montant du SMIC. Pour cela, vous devez ajouter le montant de votre rémunération brute à toutes vos primes, quelle que soit la nature. Vous pouvez aussi inclure les primes de fin d’années ou les primes de vacances au calcul du SMIC dans le cas où vous êtes régulièrement rémunéré par mois. Cependant, il existe des avantages spécifiques que vous ne pouvez pas inclure dans votre calcul du SMIC, à savoir :

  • Les primes d’ancienneté
  • Les primes de participation
  • Les primes d’intérêt
  • Les primes d’assiduité
  • Les primes de nuit et heures supplémentaires
  • Les primes de transport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *